Fatou Sy : « L’animal de compagnie, un allié bien-être qui m’aide à lutter au quotidien, contre la maladie de ma fille Iman »

Fatou Sy est une jeune mère parisienne originaire du Sénégal. Iman sa fille, une amoureuse des animaux, souffre d’une maladie rare. Les animaux avec lesquels elles vivent toutes les deux, leurs apportent énormément au quotidien. Fatou accepte donc de parler de sa vie avec les multiples compagnons d’Iman, et nous parle également, de sa maladie.

Bonjour Fatou, presentez-vous et parlez-nous de la maladie de votre fille, de quoi souffre t’-elle exactement ?

Bonjour je m appelle Fatou Sy, la maman de la petite 
Iman âgée de 11 ans et demi qui souffre d’une maladie 
Appelée algoneurodystrosphie ou algodystrophie, qui a été détectée suite à
un accident qui s’est passé dans une école il y a deux ans. Elle est allée faire de la natation avec sa classe lorsqu’elle était en CM1. Le maître nageur lui a demandé de sauter dans le petit bassin et son genou à heurté le sol de la piscine, et depuis ce jour , ma fille ne peut marcher que six mois sur douze, les autres mois elle est avec des béquilles. Cette maladie est très handicapante. À cet âge, l’enfant préfère sauter ou courir avec ses copains. Surtout que ma fille est plutôt sportive ! Cette année le médecin du centre de la douleur m’à proposé de mettre Iman dans un centre anti-douleur pendant trois mois, pour l’aider à apprendre à vivre avec cette maladie chronique. En tous cas je ne souhaite à aucune mère de vivre ce que je vis.

FullSizeRender 6Nous savons que Iman est une petite fille qui adore les animaux, comment est né cet amour pour ses amis les bêtes, et combien d’animaux domestiques avez-vous ?

Iman est tombée amoureuse des animaux dés l’âge de cinq ans. Quand elle est partie chez sa tante, qui vit aussi à Paris. Il y avait pleins d’animaux : 1 lapin, 1 chat, 1 tortue et 1 hamster. Iman a commencé à s’occuper des animaux de sa tata tous les jours, et un jour elle m’à dit : « maman moi j’ai trouvé ma vocation, je veux être vétérinaire je suis tombée amoureuse des animaux ». Aujourd’hui elle a 11 ans et demi et elle est toujours 
aussi tendre et fan des animaux. La preuve, nous avons eu 1 cochon d’Inde qui est mort de chagrin quand Iman est partie en colonie, 1 hamster , 2 poissons combattants, 1 tortue qui est toujours la, et 1 chaton dont j’ai dû me séparer parce qu’elle est allergique aux poils de chats mais ça ne l’empêchait pas de le caresser , c’est plus fort qu’elle !

Ou habitez-vous ?

Nous habitons dans le 19 ème arrondissement de Paris.

Vous êtes originaire du Sénégal, comment avez vous perçu cette relation qu’a votre fille avec les animaux, et quelles sont les réactions de votre entourage lorsqu’ils viennent chez vous ?

Oui je suis originaire du Sénégal, et la-bas nous avons l’habitude d être entourés d’animaux. Dans certaines familles au Sénégal, ils ont des moutons, des poulets , et des chèvres dans les cours de leur maison. Je viens moi-même, d’une famille de peuls , qu’on  appelle les grands commerçants d’animaux, et les nomades. En ce qui concerne mon entourage ça leur fais rire , ma mère me dit : « Si t’avais une maison, ta fille te ramènerai tous les animaux du monde », et je lui répond que tant que c’est pas un serpent, il y a pas de souci elle peux me ramener les animaux qu’elle désire !

C’est bientôt la fin de l’année scolaire et l’été, on suppose que Iman et vous-même partirez sous les cocotiers, trouvez-vous facilement des personnes de confiance et dévouées, pour garder vos animaux ?

Quand on pars en vacances on trouve toujours une personne dévouée dans notre entourage, pour s’occuper d’eux en notre absence. Ce qui est rare de nos jours, surtout avec le nombre d’animaux qu’on a ! On est chanceuses ! (Elle rit).

Avoir des animaux de compagnie à la maison, qu’est-ce que cela vous apportent concrètement, à vous et votre charmante petite Iman ?

Avoir des animaux dans mon appartement, c’est du bonheur pour ma fille Iman. Elle est fille unique, et c’est pas toujours facile d’être toute seule… Elle se confie souvent à ses animaux.


Il y a des stéréotypes tels que : avoir des chiens ou des chats à la maison, c’est quelque chose d’ancrée dans la culture européenne, et non dans la culture africaine, que réponds tu face à ce type de clichés ?

Je réponds tout simplement que c’est ridicule ! Car en Afrique nous vivons entourés d’animaux et pas seulement des animaux sauvages. Puis l’homme quelque soit sa couleur de peau est libre de faire ce qu’il veut. En revanche, il est vrai que l’africain à la différence de l’européen, a une approche ou une relation différente avec son animal de compagnie, et cela ne veut pas dire qu’il ne l’aime pas, parce qu’il ne passe pas la journée à le caresser, bien au contraire !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s