Comment les Africains considèrent les chiens ?

Paraît-il que le chien dont l’ancêtre est le loup, à toujours été proche de l’homme, raison pour laquelle on lui attribue le statut du « meilleur ami de l’homme ». Comment le chien à été domestiqué et pourquoi dans certains pays, d’autres considèrent le chien comme un pire ennemi ?

L’origine de la domestication du chien : Le début d’une belle amitié entre l’Homme et le chien

Cela remonte à peu près 15 000 ans, quand Homo sapiens fait son « Out of Africa », il rencontre des populations de loups en Europe ou en Asie. Il est fort probable que l’Homme et le loup aient été en compétition pour les mêmes proies, ce qui aurait permis aux deux espèces de se rapprocher. Hommes et loups se côtoient. Le processus de domestication commence, et le loup devient…chien. On compte huit races de chiens différentes à peu près sur le continent africain, et ce n’est pas pour autant qu’en Afrique, le chien est un membre à part entière de la famille !

De la haine face à un modele économique ploutocrate ou les populations seraient emportées par « un flot de démence lié à la solitude », ou simplement le choc des cultures ?

Les africains sont excédés par le comportement des occidentaux envers leurs animaux domestiques, et ça s’entend ! Ces derniers câlinent, nourrissent, dorment avec leurs chiens ou leurs chats pour la plupart, dépensent des sommes faramineuses pour la santé et l’alimentation de leurs compagnons à quatre pattes, tandis que dans une partie du monde, la pauvreté, la famine et la sécheresse, règnent en maître ! Bon on doit l’admettre dans certains cas, »ça donne le palu » (le paludisme ), comme le dirait les Ivoiriens, pour ne pas dire que ce genre de comportement leurs donne la fièvre !

En Afrique blanche, notre meilleur ami le chien, est considéré comme un animal impur. Une raison principale pour le maintenir hors des demeures des habitants. « Sa place reste à l’extérieur des maisons, chez nous c’est un animal impur » dit Farid un habitant de Casablanca que j’ai interrogée lors de mon récent voyage au Maroc, afin de comprendre, pourquoi les chiens restent à l’extérieur des maisons des quelques propriétaires que j’ai pu apercevoir.

En Afrique noire le chien est loin d’être un ami, mais tout juste un gardien de sécurité pour les familles aisées et un protecteur spirituel pour les moins cartésiens. « Un chien c’est un chien, il ne peut pas dormir dans la même pièce que ses maîtres, il doit garder la cours » répond Mme Memel une dame d’affaires Ivoirienne que j’interroge pendant mon séjour en Côte d’Ivoire, tandis que Yvette une vendeuse de Gombos frais, à qui je pose la même question sur le marché, me répond en riant : « Le chien est très bon, il chasse les mauvais esprits, mais ce n’est pas pour ça qu’il doit dormir sur mon lit, laper ma bouche tout ça, nous ici on fait pas çà, chez nous un animal reste un animal quand même. Eux comme ils sont toujours seuls la-bas, peut-être c’est pourquoi ! ». Fatou, sa collègue, rétorque en souriant : Et puis, qui a l’argent ici pour le nourrir, eux ils nous appauvrissent pour aller nourrir leurs chiens, nous on a d’autres problèmes ici !

En tous cas, une chose est sûre, Mesdames, et Messieurs, peu importe le modele économique d’un pays, ou les différences culturelles, le chien est désormais, reconnu comme un être vivant doué de sensibilité. Le chien a prouvé maintes fois son Amour inconditionnel pour l’Homme, c’est une réalité que l’on ne peut contester, et c’est ce dont nous allons parlé en ce mois de décembre.

signature-fashion

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s