MÉMÉ MISAO ET SON CHAT : LES MUSES DE MIYOKO IHARA

La photographe originaire du pays du soleil levant, Miyoko IHARA, raconte avec beauté et humour, la grande histoire d’amitié entre sa grand-mère de 89 ans mémé MISAO, et sa merveilleuse boule de poils, Fukumaru.

 

Eat misao

Ce chat aux poils semblables à un champ de coton blanc, et aux yeux vairons, l’un jaune et l’autre bleu, apparut comme par magie dans la cabane de cette dame âgée de 89 ans il y a douze ans.

Miyoko Ihara, désireuse de conserver une trace de la vie de sa grand-mère, commence à capturer dans sa petite maison à la campagne, au travail, et dans les champs alentour, chaque instant de fukumaru et de mémé Misao, vécus ensemble.

Ce merveilleux chat qui illumine et fait disparaître les mélopées monotones de la vie de la vieille dame, s’appelle Fukumaru. FUKUMARU signifiant : dans l’espoir que le dieu de la chance (fucus) vienne à travers toi,  aplanir toutes les difficultés que je rencontre, pour rendre ma route fluide comme le tracé d’un cercle (maru).

Miyoko Ihara a donc immortalisé le quotidien de mémé Misao & Fukumaru dans un livre documentaire très touchant, raconté en images dans le Japon rural.

Il est désormais disponible sur la page officielle de l’auteur : littlemore.co.jp ou amazon.fr

Une ode à la beauté du quotidien et un très beau témoignage de l’amitié entre un humain et un animal.

misao-and-Miyoko-3
Mémé Misao & Miyoko, photographe (sa petite-fille)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s