L’homéopathie, une médecine douce pour la santé de vos animaux de compagnie

L’homéopathie est une médecine alternative de plus en plus utilisée. Elle commence à se répandre chez nos animaux domestiques. Il existe maintenant des gammes de médicaments homéopathiques spécifiquement conçues pour les chiens et chats.

Les médicaments de la liste suivante ont été sélectionnés pour leur fréquence d’utilisation et leur facilité d’usage en automédication.


S’il n’y avait que deux tubes de granules à avoir sur soi en permanence, ce serait Arnica et Gelsemium, que vous pouvez utiliser aussi bien pour vos chiens que pour vos enfants. Arnica, c’est l’arme de choc contre les coups physiques et psychologiques, et Gelsemium, le « spécialiste de la douleur ».
On pourrait aussi ajouter Nux vomica, le remède des troubles digestifs. Il est conseillé d’avoir chaque produit en deux dilutions : 5 CH (à donner en cas d’urgence, toutes les demi-heures), 9 CH (5 granules en une fois).


Les incontournables de l’homéopathie pour chien:


Apis mellifica
Origine : l’abeille entière.
Indications : toutes les inflammations avec oedème (gonflement, sensation de chaleur), quelle que soit la localisation (peau, oreilles, mamelles, etc.) : le froid soulage. Les traumatismes par piqûre (insecte, serpent, vaccination, etc.), brûlures. Les allergies, l’urticaire. Les insuffisances rénales avec oedèmes.


Arnica 9 CH
Origine : l’arnica.
Indications : tous les traumatismes physiques et psychologiques du chien, crampes, courbatures, inflammations suite à un choc, plaies et suites d’opérations chirurgicales, avant et après une compétition sportive.


Arsenicum album
Origine : l’anhydride arsénieux (arsenic).
Indications : utile quand il y a fatigue et épuisement du chien. Est aussi efficace en cas d’intoxications alimentaires, maladies bactériennes virales, parasitaires (en complément des indispensables traitements allopathiques de la leptospirose, piroplasmose, parvovirose, etc.), problèmes de peau liés ou non à des parasites (pellicules sèches, poil cassant, etc.), tuméfactions, oedèmes. Chien anxieux quand il est seul, troubles du vieillissement. Soif intense, boit par petites quantités. Bouge constamment, ne trouve pas de place où se poser.


Belladona
Origine : la belladone.
Indications : C’est le remède contre les maladies infectieuses du chien accompagnées de fortes fièvres. Elle soigne aussi tous les troubles qui se manifestent par une chaleur excessive (fièvre) ou des rougeurs cutanées. Elle soigne la forte fièvre avec tremblements (piroplasmose), inflammations avec hypersensibilité locale (peau rouge, boutons rouges), angine, conjonctivite, otite, abcès débutant, spasmes/convulsions, nervosité, peur. Aggravation par le bruit, la lumière vive, le froid et la chaleur sur la tête. Forte soif.

Bryona alba
Origine : la bryone blanche.
Indications : douleurs et inflammations articulaires, oedèmes (mamelles lourdes, kystes ovariens), début de grippe avec soif intense et vertiges, toux sèche et douloureuse en passant du chaud au froid, troubles digestifs, vomissements. Les douleurs sont aggravées par le mouvement et le froid humide, améliorées par le repos et la compression locale.


Chelidonium
Origine : la grande chélidoine.
Indications : C’est le médicament pour soigner le foie du chien. Idéal pour le drainage hépatique, les manifestations cutanées de troubles hépatiques, les migraines, les troubles digestifs. Soigne aussi le prurit, les verrues du chien.


China
Origine : le quinquina.
Indications : conséquences des pertes liquidiennes (déshydratation, anémie, hémorragies), fortes diarrhées avec gaz, météorisme, anémie et fatigue.


Cina
Origine : l’armoise d’Alep.
Indications : troubles liés à l’infestation par les vers (amaigrissement, troubles cutanés, nervosité, etc.)


Gelsemium
Origine : le jasmin jaune.
Indications : « spécialiste » de la douleur, il traite aussi bien les souffrances physiques que mentales (fatigue nerveuse, anxiété). Il apaise les manifestations du stress et de l’angoisse (hyperémotivité, accélérations cardiaque et respiratoire, etc.). Il agit également sur les refroidissements/grippes, accompagnés de douleurs musculaires et sensations d’épuisement, les migraines et vertiges.


Hepar sulfur
Origine : le foie de soufre calcaire de Hahnemann (fleur de soufre et calcaire d’huître).
Indications : utile pour les chiens ayant la peau sensible qui saigne facilement et dégage une odeur désagréable (oreilles), les plaies suppurantes douloureuses, menace d’abcès, furoncles, urticaire, eczéma. Egalement efficace contre la rhinite, les diarrhées. Idéal pour un chien au tempérament émotif et impulsif, grande sensibilité à la douleur.


Ipeca
Origine : l’ipécacuanha du Mato Grosso.
Indications : nausées réflexes suivies d’épuisement et de somnolence, salivation abondante non calmée par les vomissements (malaise en voiture), diarrhées aiguës accompagnées de nausées et de vomissements, toux avec spasmes, hémorragies.


Nux vomica
Origine : la noix vomique.
Indications : C’est le remède idéal pour tous les troubles causés par des excès et s’aggravant sous l’influence de stimuli (bruit, foule, transport en voiture, air froid, etc.). Symptômes plus aigus le matin. C’est aussi le compagnon du système digestif du chien : spasmes, ballonnements, vomissements, alternance de constipation et de diarrhées, intoxication (dont hypersensibilité aux médicaments). Il est bon pour la peau du chien : plaies de léchage, éruptions cutanées causées par une alimentation inadaptée. Il est aussi bon pour son système nerveux : faiblesses, contractures musculaires douloureuses voire paralysies. Enfin, le nux vomica agit sur le comportement du chien : troubles de l’anxiété avec agressivité.


Phosphorus
Origine : le phosphore blanc.
Indications : Il est le remède pour équilibrer les troubles des chiens hypersensibles. Avec, on soigne les problèmes hépatiques et rénaux (troubles hépatiques avec vomissements et diarrhées). Au niveau de la peau du chien, il est bon pour : l’hypersensibilité aux bactéries, peau sèche avec pellicules, la chute de poils. Il est aussi efficace pour l’hypersensibilité émotionnelle, les peurs. Enfin, il agit sur les problèmes ostéo-articulaires de croissance et du vieux chien.


Podophyllum
Origine : la podophylle.
Indications : Idéal contre les diarrhées d’origine hépato-intestinale, vomissements, flatulences.


Pyrogenium
Origine : biothérapique, autolysat de tissu musculaire (décomposition de viande de boeuf ou de porc dégraissé).
Indications : Efficace contre toutes les infections du chien sans causes identifiées. Idéal sur les abcès, plaies infectées ayant du mal à cicatriser. C’est aussi un traitement de prévention en cas de début d’accès de fièvre causé par une suppuration, et les douleurs articulaires.


Rhus toxicodendron
Origine : le sumac vénéneux.
Indications : Efficace contre la raideur articulaire douloureuse améliorée par le mouvement, mais qui réapparaît lorsque l’animal se fatigue. Idéal contre les rhumatismes, l’arthrose, aggravés par temps froid et/ou humide. Egalement efficace contre la peau rouge qui démange, prurit (eczéma, urticaire, dermatite par piqûres de puces, etc.).


Silicea
Origine : la silice.
Indications : Bon pour l’animal rachitique, affaibli, facilement parasité. Efficace également pour les défenses déficientes du chien et les troubles cutanés à répétition : suppurations, crevasses, kystes. La silice traite également les problèmes du vieillissement et les troublés liés à l’anxiété sans agressivité (panique en exposition, au contact de la foule).

Pour les vaccinations :

donner une dose de Silicea 15 CH la veille de la vaccination (ou deux fois 5 granules en 9 CH).
Quelques compléments homéopathiques pour le chien
Cocculine des laboratoires Boiron pour le mal des transports.


L72 de Lehning pour l’anxiété et l’hyperexcitabilité.


Une solution de drainage hépatique comme PVB drainage hépatique de Boiron.
Traumasedyl pour les coups, contusions, hématomes et entorses. Soins des petits bobos cutanés Gel ou teinture mère au calendula pour les peaux irritées, les petites brûlures (en teinture mère : 15 à 20 gouttes diluées dans un verre d’eau bouillie en pansements, gargarismes, lavages).
Pommade ou teinture mère à l’arnica : coups, bleus, oedèmes, etc.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s