EAT GREEN FOR HAPPY EASTER

MYD Créatrice du média et de la marque de sellerie canine BIO ADF
« A vrai dire pourquoi tuer des animaux dans le seul but de se nourrir, alors qu’on peut consommer sainement ? « 

EAT GREEN FOR  HAPPY EASTER ou MANGEZ VERT pour une Joyeuse Pâques !

La fête pascale est un moment de joie, car on se remémore la résurrection du Christ. Donc nul besoin de mille sacrifices de plus, car Jésus s’est sacrifié pour que nous ayons la vie en abondance dans tous les aspects de nos vies. Mais c’est également, une journée de partage, de charité, et de paix, d’abord spirituelle, puis physique.

A vrai dire pourquoi tuer des animaux dans le seul but de se nourrir, alors qu’on peut consommer sainement ?

Par exemple : nous pouvons manger des fruits et des légumes, et cela est très bénéfique pour nos corps physiques et spirituels, nous le savons. Il y a aussi des bons gâteaux sans gluten et du bon pain sans levain pour RÉGALER NOS PAPILLES, celles de nos têtes blondes et de nos têtes crépues. C’est la raison pour laquelle en ce mois de Pâques, j’ai souhaité partager avec vous, LES 7 recettes BIO qui vous feront plaisir, pour un joli festin SAIN et GOUTEUX.

HAPPY EASTER À TOUS LES VEGGIES, ET LES CLASSY PET OWNERS !

signature-fashion

 

,

Publicités

Comment les Africains considèrent les chiens ?

Paraît-il que le chien dont l’ancêtre est le loup, à toujours été proche de l’homme, raison pour laquelle on lui attribue le statut du « meilleur ami de l’homme ». Comment le chien à été domestiqué et pourquoi dans certains pays, d’autres considèrent le chien comme un pire ennemi ?

L’origine de la domestication du chien : Le début d’une belle amitié entre l’Homme et le chien

Cela remonte à peu près 15 000 ans, quand Homo sapiens fait son « Out of Africa », il rencontre des populations de loups en Europe ou en Asie. Il est fort probable que l’Homme et le loup aient été en compétition pour les mêmes proies, ce qui aurait permis aux deux espèces de se rapprocher. Hommes et loups se côtoient. Le processus de domestication commence, et le loup devient…chien. On compte huit races de chiens différentes à peu près sur le continent africain, et ce n’est pas pour autant qu’en Afrique, le chien est un membre à part entière de la famille !

De la haine face à un modele économique ploutocrate ou les populations seraient emportées par « un flot de démence lié à la solitude », ou simplement le choc des cultures ?

Les africains sont excédés par le comportement des occidentaux envers leurs animaux domestiques, et ça s’entend ! Ces derniers câlinent, nourrissent, dorment avec leurs chiens ou leurs chats pour la plupart, dépensent des sommes faramineuses pour la santé et l’alimentation de leurs compagnons à quatre pattes, tandis que dans une partie du monde, la pauvreté, la famine et la sécheresse, règnent en maître ! Bon on doit l’admettre dans certains cas, »ça donne le palu » (le paludisme ), comme le dirait les Ivoiriens, pour ne pas dire que ce genre de comportement leurs donne la fièvre !

En Afrique blanche, notre meilleur ami le chien, est considéré comme un animal impur. Une raison principale pour le maintenir hors des demeures des habitants. « Sa place reste à l’extérieur des maisons, chez nous c’est un animal impur » dit Farid un habitant de Casablanca que j’ai interrogée lors de mon récent voyage au Maroc, afin de comprendre, pourquoi les chiens restent à l’extérieur des maisons des quelques propriétaires que j’ai pu apercevoir.

En Afrique noire le chien est loin d’être un ami, mais tout juste un gardien de sécurité pour les familles aisées et un protecteur spirituel pour les moins cartésiens. « Un chien c’est un chien, il ne peut pas dormir dans la même pièce que ses maîtres, il doit garder la cours » répond Mme Memel une dame d’affaires Ivoirienne que j’interroge pendant mon séjour en Côte d’Ivoire, tandis que Yvette une vendeuse de Gombos frais, à qui je pose la même question sur le marché, me répond en riant : « Le chien est très bon, il chasse les mauvais esprits, mais ce n’est pas pour ça qu’il doit dormir sur mon lit, laper ma bouche tout ça, nous ici on fait pas çà, chez nous un animal reste un animal quand même. Eux comme ils sont toujours seuls la-bas, peut-être c’est pourquoi ! ». Fatou, sa collègue, rétorque en souriant : Et puis, qui a l’argent ici pour le nourrir, eux ils nous appauvrissent pour aller nourrir leurs chiens, nous on a d’autres problèmes ici !

En tous cas, une chose est sûre, Mesdames, et Messieurs, peu importe le modele économique d’un pays, ou les différences culturelles, le chien est désormais, reconnu comme un être vivant doué de sensibilité. Le chien a prouvé maintes fois son Amour inconditionnel pour l’Homme, c’est une réalité que l’on ne peut contester, et c’est ce dont nous allons parlé en ce mois de décembre.

signature-fashion

 

« Pourquoi les gens noirs semble avoir peur des chiens ? ». « Why do black people seem to be afraid of dogs? »

« Pourquoi les gens noirs semble avoir peur des chiens ? ».

#BLACKANDDOGLOVER est « LE » hashtag du mois, en réponse à cette question.

Cette question m’a interpellée et je dirais même qu’elle m’a hantée tout au long de la réalisation de ce magazine. Durant toute mon adolescence jusqu’à mon âge adulte,  les camarades d’école, les connaissances ou certains collègues n’ont cessés de me poser ce genre de question de différentes façons, de type : pourquoi vous les noirs n’avez pas d’animaux de compagnie chez vous ?Pourquoi vous les noirs avez peur des chiens ou des chats ?  Et j’en passe …

Dans les années 80 jusqu’à l’année 2000, très peu de gens de couleurs, excepté des personnes noires venant d’un milieu privilégié, en avaient. Presque comme si avoir un chien ou un chat chez soi était un signe de réussite ou plutôt…de noblesse. Pourtant de nos jours énormément de jeunes « noirs », hommes comme femmes sont détenteurs d’un Médor ou d’un Félix. Et moi la première ! Comment expliquer ce phénomène boule de poils que l’on peut voir même sur les comptes instagram des stars africaines et noires américaines (Black people) ?

Eh bien c’est tout simplement que de nos jours les choses ont bien évoluées pour pas mal d’africains, notamment en ce qui concerne le rapport homme-animal. Certes, il reste encore, un travail de sensibilisation et d’information en matières de conseils de nutrition, d’hygiène et de la santé animale, mais ce que nous retiendrons c’est que tous les « noirs » n’ont pas peur des chiens, ils sont justes gaga de ces derniers ! D’ou le hashtag du mois #blackanddoglover et vous allez le voir dans les articles de ce mois, du particulier au blogueur, en passant par les personnalités publiques.

Si toi aussi tu es originaire de l’Afrique ou des caraïbes, que tu es détenteur d’un animal de compagnie, et que tu ne te reconnais pas dans ces préjugés, poste une photo de toi et ton compagnon à quatre pattes puis tag #blackanddoglover pour nous soutenir.

Bienvenue dans le mois de novembre, le mois du #BLACKANDDOGLOVER

« Why do black people seem to be afraid of dogs? »

#BLACKANDDOGLOVER is « THE » hashtag of the month, in response to this question.

This question aroused me and I would say she haunted me throughout the realization of this magazine. Throughout my teenage years until my adulthood, school friends, acquaintances or some of my colleagues have kept asking me this kind of question in different ways, like: why do not you black people have pets at home? Why are black people afraid of dogs or cats? And many more …

In the 80s until the year 2000, very few people of color, except black people coming from a privileged environment, had some. Almost as if having a dog or a cat at home was a sign of success or rather … of nobility. Yet nowadays a lot of young « blacks », men and women are holders of a Medor or a Felix. And me first! How to explain this phenomenon of hairball that can be seen even on the Instagram accounts of African and black American stars (Black people)?

Well it is simply that nowadays things have evolved for a lot of Africans, especially with regard to the human-animal relationship. Certainly, there is still a work of awareness and information in matters of nutrition advice, hygiene and animal health, but what we will remember is that all « blacks » are not afraid of dogs, they are just gaga of these! From where the hashtag of the month #blackanddoglover and you will see it in the articles of this month, from the particular to the blogger, while passing by the public personalities.

If you too are from Africa or the Caribbean, you own a pet, and you do not recognize yourself in these prejudices, post a photo of you and your companion on all fours then tag # blackanddoglover to support us.

Welcome to the month of November, the month of #BLACKANDDOGLOVER

Trop noir pour avoir un animal de compagnie

Vous avez certainement au moins une fois dans votre vie, entendu ces propos : Les noirs ont peur des chiens-c’est rare de voir des noirs avec des animaux de compagnie-avoir un chien ou un chat, c’est un truc de blanc…et j’en passe !

Pour ma part, avoir un animal de compagnie est d’abord un choix personnel, plus qu’une question de couleur de peau, ou une culture !

C’est aussi un choix relationnel, une question d’amour avec les animaux, la nature et j’irai même plus loin, le respect de l’univers !

On a le droit d’aimer ou ne pas aimer ! Mais l’on doit respecter ! Respecter les vies qui nous entourent et pas seulement des vies humaines. Car depuis la genèse, les animaux ont été créés pour vivre en harmonie avec les hommes.

 

Nouvel An, Nouveau Départ ! Le top 7 des bonnes résolutions à prendre pour 2017

Fini les sapins, les guirlandes, les cadeaux, les friandises remplis à gogo qui débordent de la gamelle de Médor, et les enfants surexcités ! Noel c’est fini ! On entre dans une nouvelle année, une nouvelle phase de nos vies, donc on prends un nouveau départ !

Abidjan Dog Fashion Magazine vous donne les 7 bonnes résolutions à prendre pour commencer l’année en beauté, avec votre boule de poils dans l’amour et la positivité:

  1. Plus de sorties, de promenades, Plus de Jeux !
  2. Une meilleure alimentation
  3. Un pelage au Top
  4. Plus d’attention
  5. Toujours plus de câlins
  6. Plus de contacts avec les autres animaux
  7. L’inscrire sur l’application gratuite Twindog 

Inscrivez-les ! Qui c’est si votre boule de poils rencontrera LE prince charmant ou l’Élu de son coeur pour LA VIE…

 

555
Marina-Yrime Djedjemel

signature-fashion

Le loulou de Poméranie fait son grand COME-BACK !

loulou-de-pomRetour sur l’histoire de l’une des races la plus ancienne du monde, qui fait son retour en Maître !

loulou-de-popom

Bouille espiègle, gai, joueur, animal de compagnie hors-pair, en miniature ou en grande taille (jusqu’à plus de 30kg pour les grandes tailles), les Loulous de Poméranie ou Spitz, sont les nouveaux compagnons tendance des Stars comme Gwen Stefani, Kelly Osbourne, Paris Hilton, et bien d’autres encore.. Mais pas seulement! Jusqu’au 19ème siècle, ces adorables petites boules de poils étaient « les favoris des têtes couronnées ». Victoria EX-Reine d’Angleterre, Marie Antoinette Cadoré, Catherine de Russie, y compris le célèbre Mozart ou encore Martin Luther. Tous à l’époque étaient propriétaire d’un Spitz. Mais très vite, il perd son succès auprès de ces derniers qui pensent finalement laisser son appréciation aux concierges de l’époque. Ils étaient aussi nombreux à en être les détenteurs, du fait qu’il aboyait aussitôt qu’il entendait, ou voyait un étranger, s’introduire dans une pièce. Du coup, avoir un spitz était devenu « HAS BEEN »!

D’ou nous vient cette créature à la ressemblance d’un loup, doté d’une crinière semblable au Lion, qui fait fureur aussi bien en France, en Chine, au Japon, que sur le net ?

Eh bien, d’Allemagne! Nous pouvons également ajouter que son histoire remonte à l’âge des pierres, puisque ses caractéristiques sont similaires au chien des tourbières, ainsi qu’au chien des cités lacustres.

Le retour du Loulou de Poméranie

En 2006, le Spitz ou Loulou de Poméranie fait son come-back , grâce à une employé de Facebook qui a eu la superbe idée de relooker sa chère et tendre boule de poils « Has been », tel une jolie peluche, puis elle en a fait une star sur la toile internet. Vous avez certainement entendu parlé de Boo? Compte Facebook, twitter et Instagram sont créés à son effigie qui compte désormais 48,4 K de followers. Depuis, cette race est de nouveau très recherchée!

Ou s’approprier ce « teddy-bear » lorsqu’on vit en région Parisienne ?

Nous avons sélectionné pour vous, le Dog Club situé 56 rue de la Tombe Issoire 75014 Paris. Plus d’info sur http://www.dogclub.fr.

Vous pouvez également faire une « excursion shopping » chez Calina, 3 rue Roy 75008 Paris, dans un cadre plus intimiste et rose bonbon. Bienvenue dans le royaume des canidés!

Au menu? Bain, coupe, massage, coloration, vente d’accessoires et de chiots de multiple races !!!  Vous l’aurez compris, non seulement, il y a tout pour chouchouter votre compagnon à quatre patte, mais si vous n’en avez pas encore, à coup sûr, vous trouverez le futur compagnon qui vous correspond version « ORIGINAL ».

Ne chipotez pas pour le prix qui tourne autour de 2000 voir 3000€ payable en 10 fois sans frais ! Après tout, mieux vaut payer 10 fois sans frais pour LA version Originale, que payer une modique somme pour une version…. euh comment dire ? CONTREFAÇON !!

555
Marina-Yrime Djedjemel

signature-fashion

Désormais, l’Afrique dans le milieu de la mode canine…

image

Au moment où la Fashion week de Paris fait son entrée, afin de nous faire découvrir les tenues et les looks les plus Fashion de la planète !!!

Je m’octroie le droit de partager avec vous, mes lecteurs, la nouvelle tendance Afro-Chic qui révolutionnera les gardes-robes de vos toutous! Mais pas seulement !

Sachez qu’elle révolutionne également la mode canine, où nous pouvons désormais nous égayer de voir l’Afrique à travers des collections de prêt à porter et d’accessoires de mode fonctionnelle et ethnique, grâce à des nouveaux créateurs qui osent …

african dog collars

Abidjan Dog Fashion votre magazine vous fait découvrir en ce mois de septembre deux créatrices amoureuses du continent Africain et une jeune ivoirienne, styliste de mode vivant à Milan, avec son fidèle compagnon: Bimbo…

Bonne découverte !

555
Marina-Yrime Djedjemel

signature-fashion

 

Cruauté animale, l’homme est il trop centré sur lui-même pour refuser de la voir, et agir contre ceux qui la commette ?

La cruauté a toujours fait parti des gênes de l’homme, et hélas, même les animaux ne sont pas épargnés.

Plat de chat rôti appelé « grégoire » en Côte d’Ivoire, festival de viande de chien braisé en Chine et au Burkina Faso, sans évoquer les détails des meurtres d’animaux en tous genres commis par des assassins sadiques, dotés d’une perversité monstrueuse!

Le monde va mal ! Comment peut-on sodomiser un chien?! Comment un être humain doté de toutes ses facultés mentales, peut-il battre son animal de compagnie jusqu’au sang, ne plus le nourrir, ni même en prendre soin, au point de voir sa santé se dégrader et l’abandonner? Pourquoi? Au nom de quoi?

Une réelle prise de conscience s’impose, si nous voulons que ces pauvres animaux utiles et parfois vital au bien être de l’homme, ne souffrent plus face à l’ignominie du genre humain.

Agissons maintenant ! Signalez la maltraitance animale dont vous êtes témoin aux services compétents de votre ville. Renseignez-vous auprès de votre mairie. Car refusé de se taire, c’est sauver une vie, et refuser d’être complice.

555
Marina-Yrime Djedjemel

 signature-fashion

The « Pet Effect » ou les bienfaits des animaux de compagnies

image

Perdu l’autre matin sur Instagram, j’y ai lu cette phrase inscrite entre deux photos, tout en capitales: “le pet effect, pfff… sans doute une manipulation des hommes ou une hérésie scientifique. lol j’te jure.“

Voici un bon quart de siècle que les scientifiques ont commencé à “mesurer” les bénéfices de la présence des animaux de compagnie sur notre santé mentale et physique, puis à évaluer les effets sur notre qualité de vie. Aux États-Unis, le Professeur Aaron Katcher a été un des premiers a démontré l’impact positif sur la tension artérielle et le stress. Une nouvelle étude, publiée par l’American Heart Association renforcent ses résultats, en indiquant que la possession d’un chien a des conséquences vertueuses sur le diabète, la tension artérielle et le taux de cholestérol de son maître. En baladant son compagnon, il fait lui-même de l’exercice physique.Passer du temps avec un animal de compagnie vous libère du stress quotidien. Sans jugement à votre égard, il vous accueille tel que vous êtes dans une neutralité bienveillante. Mais cela va plus loin que votre bien-être mental puisque le fait de caresser votre animal a des effets positifs sur votre santé physique en faisant baisser votre tension artérielle et votre rythme cardiaque. L’observation d’un aquarium produit les mêmes bénéfices ! De même les sorties quotidiennes, en compagnie de votre chien, participent à l’exercice physique indispensable.

« L’ animal est un médiateur ». Il peut intervenir auprès de personnes en difficulté sociale, physique, éducative ou thérapeutique. Aidant un handicapé moteur, le chien d’assistance contribue à son autonomie. Auprès d’un aveugle, le chien-guide lui ouvre le chemin. Dans les maisons de retraite, des chiens rendent visite aux résidents ou des animaux vivent parfois dans l’institution. L’animal de compagnie facilite ou renforce les liens sociaux entre les individus. La richesse des interactions qu’il développe (sujet de conversation et support affectif…), fait de lui, un élément important pour gommer le handicap, accroître l’estime de soi, retrouver le goût de l’autre et se sentir utile. Autant de points positifs qui participent à apprécier la vie avec lui.

Et je terminerais cet édito du mois du « bienfait animal », en vous suggérant de caresser Félix, et de passer du temps avec Médor au maximum !

Testez, c’est prouvé ! J’vous assure, lol !

555
Marina-Yrime Djedjemel

signature-fashion