Entretien avec Madame Lafoi Mairesse Bénédicte Propriétaire de la Ferme du Père André à Abidjan Djorobité

BÉNÉDICTE LAFOI 2La Ferme du Père André : Un modele d’entrepreneuriat

Joua Mairesse Lafoi Bénédicte est une jeune dame originaire de la Côte d’Ivoire qui s’est lancée dans l’élevage de poulets fermiers hybrides, depuis un an, au sein de la capitale ivoirienne, Abidjan. Nous avons choisi de l’interviewer afin d’encourager ceux qui veulent se lancer dans le secteur de l’agriculture.  

  • Bonjour Mme Koua Mairesse La Foi Bénédicte, pouvez-vous vous présenter s’il vous plaît, quel est votre métier ?  Je suis Koua épouse Mairesse Lafoi Bénédicte, marié sans enfant et je suis esthéticienne professionnelle.
  • Vous êtes propriétaire d’une ferme BIO à Abidjan, plus précisément à Djorobité, qui se nomme la Ferme du Père André, pouvez-vous nous en dire un peu plus ? La Ferme du Père André est construite sur un terrain de 800m2 environ, elle compte 4 bâtiments deux dortoirs et un magasin pour le stockage des aliments des animaux. 
  • Déjà pourquoi ce nom (sourire) ? C’est mon époux qui à décidé d’honorer son mentor Monsieur André
  • Comment avez-vous eu l’idée de construire une ferme BIO et quelles sont les raisons qui vous ont réellement motivés ? Je commencerai par la raison qui m’a motivé, c’est que mon époux refusait les œufs du village pour son petit déjeuner parce qu’ils étaient mal conservés, c’est ainsi qu’il a décidé d’élever une cinquantaine de poules pondeuses au village, juste pour avoir les œufs frais. C’est de là qu’est parti mon amour pour l’élevage et l’idée d’avoir une plus grande ferme.
  • La ferme du Père André compte combien d’employés ? Pour le moment la ferme compte 2 employés.
  • FB_IMG_1525813557957Quels types d’animaux peut-on retrouver dans votre ferme, et combien y en a-t-il ? Vous trouverez des poulets hybrides, des pintades, des canards, des cailles jumbo et des lapins et nous avons environ 2000 sujets reproducteurs.
  • Comment les nourrissez-vous au quotidien, avec du BIO ? C’est tendance en ce moment (sourire)… Nous nourrissons nos animaux avec des aliments de qualité et 100% locaux de la marque IVOBEL qui a été élaboré par deux nutritionnistes professionnels belge et ivoirien pour le bon développement de nos animaux, et oui nous adhérons à cette nouvelle tendance.
  • Vous êtes une femme mariée, l’entretien de la ferme et des animaux peut être une tâche contraignante au quotidien, comment conciliez vous votre vie professionnelle et votre vie de famille ? Vraiment c’est pas facile mais Dieu merci j’ai un époux qui est un passionné comme moi, ainsi que ma mère et mon frère qui m’aide énormément à pouvoir l’entreprise et la vie de famille.
  • Visiblement, les animaux sont une passion pour vous, quelle est votre relation avec ces derniers dans la ferme ? Mes animaux sont mes bébés, j’ai même attribué des surnoms à chacun (rire).
  • Une anecdote drôle ?  La première année mon époux a acheté des « poussins pondeuses » chauffés de deux semaines pour les envoyer au village. À la veille de notre départ nous sommes allés chercher les poussins de peur que le vendeur ne les vende donc nous avons aménagé un petit coin dans notre studio pour eux et nous sommes sortis en amoureux (rire) pour ne rentrer qu’à minuit à notre grande surprise quelques poussins étaient couchés sur notre lit et d’autres sur notre canapé rempli de crotte, imaginez le nettoyage qu’ils m’ont fait faire (rire).
  • Nombreux sont les paramètres auxquels il convient de réfléchir pour se lancer dans la construction d’une ferme, une formation est-elle nécessaire ? Vous savez l’élevage ce n’est pas seulement donner des grains aux animaux et c’est fini, il y a tout un système dont il faut tenir compte pour bien investir et réussir son élevage et pour ça une bonne formation ne peut qu’être bénéfique.
  • Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui veulent se lancer comme vous dans la construction d’une ferme ? Mon conseil aux personnes novices qui veulent se lancer c’est d’aller de ferme en ferme pour apprendre auprès de ceux qui sont bien expérimenté dans le domaine de l’élevage avant de se lancer car cela va beaucoup les aider.
  • Enfin que pensez-vous de la façon dont l’être humain traite les animaux dans les élevages intensifs à l’étranger ? Pour moi c’est une aberration, c’est pour cela que j’ai opté pour un élevage en liberté ainsi j’aurai des animaux sains et cela coûtera moins cher que de faire ce type d’élevage. Comme mot de fin, j’ajoute à cela que je remercie le magazine de m’avoir donné l’opportunité de me faire connaître sur le plan national et international, je vous encourage dans cette optique. Merci.
Publicités

Interview exclusive avec Joseph-Marie Ayissi, un jeune créateur franco-camerounais qui dépoussière le thème de la cause animale

 

received_146328765936606

JJ DU STYLE, de son vrai nom : Ayissi NGA Joseph-Marie, est un créateur de vêtements Street chic, français, originaire du Cameroun. Fils d’un couturier, et suivant les traces des pionniers camerounais de la mode comme : Imane AYISSI ou encore Martial TAPOLO, il crée « WAZAL » sa ligne de vêtements en 2005. En 2006, il lance ses premiers modèles qui sont portés par des célébrités telles que : SINGUILA, AL PECO, WAYNE BECKFORD, ROMARIN KOFFI et LALCKO. Les coupes Wazal sont futuristes et modernes, suivants les dernières tendances ! Focus sur ce jeune créateur qui nous parle de sa passion pour la mode, et de son soutien pour la cause animale.

A la découverte de JJ du Style

JJ du Style est-il natif du Cameroun, y a t-il grandit, et comment lui est venu l’amour du vêtement ?  

Tout d’abord merci de m’avoir offert l’opportunité d’apparaître sur votre plateforme j’en suis honoré.
Je suis née à Édea au Cameroun, et j’ai grandi à Yaoundé. 
Je me nomme AYISSI NGA Joseph-Marie, plus connu sous le pseudo JJ DU STYLE. Écrivain à mes heures perdues, auteur de la bande dessinée la légende de Wazal, né le 3 février 1984 à Yaoundé au Cameroun. Je suis fils d’un couturier, feu Ayissi Nga Pierre Célestin, qui à fourni ses armes dans la profession au Cameroun au cours des années 80, plus précisément dans la  la capitale, ou il s’est illustré sur le vêtement homme sur-mesure. D’où l’admiration qui ma motivé à embrasser le métier.

J’ai suivi une formation de mode à l’école VANESSE RUIZ à Paris, Et a créer à ce jour quatre collections : Braguette été, Africafuture, WazalRock, Ova tété, qui m’ont values une nomination au Beffta Awards 2016.

Quelles sont ses sources d’inspiration ?

Ma dernière collection Wazal appelé Ova Tété, à été inspirée de l’argot camerounais. Ova veut dire plus grand, quelqu’un de noble, et Tété veut dire chic, bourgeois. Le chic est généralement utilisé pour qualifier l’allure qu’un vêtement à sur celui ou celle qui le porte. Je me suis aussi inspiré des codes vestimentaires des Ghanéens et Nigériens pour ma dernière collection. Il m’arrive aussi de m’inspirer des baskets qui nous ont marqué dans la jeunesse.

En quelle année la marque Wazal a vu le jour ?

La marque Wazal à été créée en 2005, les premières pièces sont sortie des ateliers en 2006.

Vos vêtements Wazal ont été arborés par des célébrités comme SINGUILA, AL PECO,  LALCKO, et bien d’autres encore, comment ont-ils découvert vos créations ?

J’ai eu affaire moi-même la démarche, je suis quelqu’un de déterminé, donc on n’y allait avec des pièces à la main, on faisait nous même notre communication, ça m’a permis de collaborer directement avec eux.

Au Cameroun, chaque 26 août, une journée mondiale est consacrée aux chiens comme dans la plupart des pays du monde pour sensibiliser les populations sur la vaccination antirabique, et renforcer le lien homme-animal. Pourtant, la ville de Douala fait face au phénomène des chiens errants qu’on aperçoient de plus en plus, dans les rues de la capitale économique. Selon vous, quelles sont les solutions à mettre en place ?

Créer des services de ramassages pour prendre ces chiens errants, et pas seulement pour Douala, mais pour toutes les villes. Les dresser pour les revendres aux sociétés de gardiennage, ou dans l’armée pour les former comme chiens renifleurs.

Il est bon de savoir que vous êtes le premier créateur d’origine africaine qui s’engage à soutenir la cause animale, pourquoi pensez-vous qu’il est aussi important de soutenir cette cause ?

Parce qu’on nous a toujours dis que l’homme vient de l’animal, c’est un peu une partie de nous, et nous devons en prendre soin, car ils tiennent compagnie a des nombreuses personnes.

Devenir propriétaire d’un chien ou un chat, est-il uniquement destiné aux riches ?


Le fait de posséder un chien ou un chat, c’est un animal de compagnie qui est ouvert à tous, car riche comme pauvre on a tous un besoin d’affection, ou de donner l’affection à un autre être dans ce cas. Il ne s’agit pas d’un autre être humain, mais plutôt d’un chat ou un chien.
Ne dit t-on pas que le chien est le meilleur ami de l’homme ? Donc pour ma part, le fait de posséder un chien, ou chat, est un droit ouvert à toutes personnes, du moment que celles-ci en prennent soin comme il se doit.

Avez-vous un conseil à apporter en ce qui concerne le traitement des animaux domestiques en Afrique ?

Le conseil est qu’ils en prennent vraiment soin, ou qu’ils les laissent à des sociétés spécialisées , un animal mal traité est aussi un danger pour la société, avoir des chiens c’est être prêt à le nourrir, parce que une fois que leurs rations alimentaires baisses, bon nombre de chiens s’en prennent aux enfants, donc il faut les éduqués également.

 

 

 

FOCUS SUR ISABELLE COURTENEY, une Pet Clothing Designer française très chic

isabelle-courtenay 2

 

Pour cette rentrée 2017, nous sommes allés à la rencontre d’une créatrice française pas comme les autres, afin de vous faire découvrir sa nouvelle collection.

Bonjour Isabelle Courtenay, vous considérez-vous comme l’une des premières Pet Clothing designer en France, et comment avez-vous embrasser ce métier ?

J’ai toujours aimé la mode et la confection. C’est au moment d’attendre ma petite sphynxette Cléopatre il y a près de 10 ans, que l’idée m’est venue de lier l’utile à l’agréable en axant mon métier sur les animaux.

Vous lancez votre nouvelle collection de prêt-à-porter canin qui sortira très prochainement, pourriez-vous nous en dire un peu plus ?

sweat femme 80€

sweat noir paillette chien 37€ final

OS a strass bleu devant 15€ 3

Je suis très enthousiaste avec le développement de la collection « capsule » qui est composée de pièces pour humains et de pièces pour animaux assorties. C’est une collection composée de 4 produits casual chic, hyper confortables mais néanmoins très chic.

Quelles sont les origines d’Isabelle Courtenay, et son enfance à t-elle été marquée par une vraie complicité avec les animaux de compagnie ? 

Accessoires-chiens-et-chats-Isabelle-Courtenay-La-Petite-Frenchie

Isabelle Courtenay est réellement liée à la venue dans ma vie de Cléopatre, l’idée a germé dans ma tête en préparant son « trousseau de naissance ». Je ne trouvais rien qui ne soit assez bien pour elle (rires) et j’ai décidé de faire moi-même ce que j’aimerais pour elle. Mes amis aussi étaient confrontés à ce même problème : l’offre alors existante sur le marché était ou très abordable mais laide ou belle mais extrêmement onéreuse. A ce jour je n’ai pas de boutique pignon sur rue, mais diverses plateformes internet avec vente online. Depuis peu, mes produits sont disponibles sur des sites de e-commerce en Chine, au Canada, au Brésil ainsi qu’en République tchèque.

Vous travailliez  en Argentine pour des marques d’animaux de compagnie avant de créer votre propre marque canine, y avez-vous ouvert une boutique  ?

Je n’ai pas de boutique pignon sur rue, mais diverses plateformes internet avec vente online. Depuis peu, mes produits sont disponibles sur des sites de e-commerce en Chine, au Canada, au Brésil ainsi qu’en République tchèque.

Avec 13 millions de personnes pauvres en Argentine en 2016, et une hausse de 4 millions de pauvres cette année selon l’UCA, vendre du luxe pour les animaux de compagnie en Argentine répond-il à un réel  besoin  au niveau de la population ?

gamelle 2 isa

Aussi étonnant que cela puisse paraître, oui il y a un réel marché pour le luxe pour animaux de compagnie ; dans une catégorie socio-professionnelle bien définie. Penser que ceux qui dépensent de fortes sommes pour vêtir ou « accessoiriser » leur(s)animau(x) de compagnie le dépenseraient à 100% pour aider les pauvres est utopique et ne représente pas la réalité. Pour ces personnes, leur chien ou leur chat est considéré comme un membre à part entière de la famille voir, comme un enfant. Sachant cela, leur dire qu’ils ne devraient pas dépenser de l’argent pour leur animal de compagnie revient à leur demander de ne plus vouloir le meilleur pour leur enfant et/ou de ne plus dépenser d’argent pour eux !
Ce sont deux choses différentes non comparables.
Un exemple : un café dans bar dans un aéroport coute quelques euros/ dollars – soit le salaire journalier d’un instituteur en Afrique. Renoncerez –vous à votre café en attendant votre avion, sous prétexte que vous pourriez payer une journée de travail d’un instituteur d’un pays sous-développé ?
D’autre part, les femmes ont tendance à avoir de moins en moins d’enfants et à les avoir de plus en plus tard ; l’animal de compagnie « compense » le besoin de «pouponner » que beaucoup de femmes ressentent à partir d’un certain âge.
La population gay, grand clients de ce type de produits ( car CSP+, trend setters) place l’amour qu’ils porteraient à leurs enfants – si ils pouvaient en avoir – sur leur animal de compagnie.
Pour faire simple, l’animal de compagnie comble plus que jamais le vide affectif d’un enfant désiré, d’une grossesse repoussée à toujours plus tard, dont souffrent de plus en plus les populations de nos sociétés modernes et développées.

Selon vous en tant que styliste spécialisée dans la mode canine, faut-il être plein aux As pour bichonner son toutou et lui offrir des accessoires de mode tendance ?

A ce jour, il est possible de trouver des vêtements mignons et mode, ainsi que des accessoires à des prix plus raisonnable. Néanmoins, quelque soit le domaine d’activité, la qualité a toujours un coût ! et des vêtements ou accessoires tendance ET de qualité, fabriqués dans de beaux matériaux coûte toujours plus cher qu’un produits Made in China par des ouvriers exploités.

Quel est votre pièce phare ?

Ma pièce phare ? Sans doute l’ensemble sweat+pantalon en molleton et paillettes pour femme ainsi que le sweat pour chien assorti ! J’adore la coupe « carotte » du pantalon, les détails en paillettes ton sur ton et son molleton qui le rendent à la fois très chic, très confortable et chaud. Je le porte d’ailleurs régulièrement pour aller travailler avec une paire d’escarpins à bouts pointus et une coiffure et makeup très travaillé. C’est la tenue idéale pour un casual Frida d’hiver (elle sourit).

Enfin que conseillez vous aux futurs étudiants en mode, qui souhaitent se lancer dans la mode canine ?

Le meilleur conseil pour les étudiants en mode souhaitant se spécialisé en mode canine (cette spécialité existe déjà ?) est d’aborder le « produit » comme un produit pour bébé, avec les mêmes exigences.

http://www.isabellecourtenay.com 

Eric Atta, Directeur du centre d’élevage Canin Majesty Dog, pour Abidjan Dog Fashion !

Bonjour Eric Atta, vous êtes le directeur du centre d’élevage canin Majesty Dog situé à Azaguié, pour ceux qui ne connaissent pas la Côte d’Ivoire merci de nous dire à combien d’heures de la capitale ivoirienne, se situe Azaguié ?

Bonjour Yrime, avant tout propos permettez-moi de vous remercier pour ce temps d’échange que vous m’accordez et pour tout ce que vous faites pour nos meilleurs amis (les chiens). Le centre Majesty Dog est situé à Azaguié à 41 Km d’Abidjan en partant pour Agboville. Soit 49 min d’Abidjan à partir de la zone industrielle de Yopougon.

Pourquoi avoir choisi Azaguié plutôt que la capitale (Abidjan) ?

La situation géographique de Majesty Dog a été un choix stratégique de par sa proximité avec la capitale économique. En réalité, la minimisation du coût d’acquisition d’un grand espace (2000 m²), la réduction du coût d’approvisionnement en aliment et l’acheminement rapide des chiens en cas d’urgence médicale ou de vente sur Abidjan ont été pour nous des critères déterminants dans ce choix.
FullSizeRender 7

Parlez-nous de vos débuts, comment avez-vous eu cette passion pour les chiens ?

Je suis né dans une famille où il y a toujours eu des animaux de compagnie en particulier des chiens avec qui nous partagions la même nourriture.
Il parait que enfant je mangeais dans leurs gamelles (rire).

 

 

Depuis combien de temps le centre Majesty Dog existe ?

Le centre Majesty Dog a ouvert ses portes le 08 Novembre 2013. Mais l’élevage a commencé il y’a 7 ans avec quelques chiens hébergés par des frères et amis.

Combien sont les membres de l’équipe Majesty Dog ?

Majesty Dog est forte d’une équipe de onze personnes dont un vétérinaire, un pharmacien, deux dresseurs et huits assistants.


FullSizeRender 8.jpgQuelles sont les différentes races de chiens que l’on trouve dans votre élevage ?

Chez nous vous pourrez trouver des Huskys, des boerbulls, des pitbulls, des rottweilers, des labradors, des bergers allemands, des caniches, des ridgebacks, des malinois, des cockers, des schnauzers et d’autres chiens qui ne sont pas de race pure.

Comment se déroule la reproduction de vos boules de poils ?

Les chiens sont élevés tous ensemble sans distinction de race. Cependant, dès que nous constatons les premières pertes de sang chez une femelle (le proestrus), nous la séparons de la meute pour éviter les bagarres. Ensuite nous introduisons un mâle de la même race dans la cage à l’oestrus (10 jours après le proestrus) car c’est la période d’ovulation, phase à laquelle elle accepte le mâle. Enfin la femelle est suivie par le vétérinaire pendant la gestation.

Pouvez-vous nous faire part des prix de vente que vous appliquez, selon les différentes races de chiots ?

Les prix varient selon que les chiots sont de races pures ou non. Nous tenons à préciser qu’au-delà du caractère commercial que revêt notre activité, notre priorité est le bien être des chiens dans les familles d’accueil. C’est pourquoi nous vendons nos chiots après entretient et conseils donnés par notre vétérinaire et nos dresseurs. Aussi, proposons-nous des contrats d’entretiens et de dressage à la vente. Un chiot vendu avec un contrat d’entretien coûtera moins que celui vendu sans contrat.

Fournissez vous un document au futur détenteur du chien, qui certifie l’authenticité de sa race ?

Oui nous le faisons pour les chiens importés ; nous les vendons avec le LOF et/ou le pédigrée pour les chiens importés de la France. Cependant, pour les chiens nés en Côte d’ivoire, il n’y a pas pour le moment de structure de certification capable de valider les portées et donc de perpétuer le pédigrée.
L’usage ici est de présenter les parents des chiots, leurs carnets à jours, leurs documents d’importation et si possible leurs pédigrées (pédigrées des parents).

A quel âge vos chiots sont vaccinés ?

Nos chiots sont vaccinés à 2 mois et les rappels se font un mois après. Ils sont régulièrement vermifugés.


Quelles sont les activités pratiquées avec eux ?

Je pratique régulièrement le canicross et le step. Ils me permettent de garder la forme. Nous conseillons les sports canins car, pratiqués ils vous permettent de préserver leurs santés mais aussi de renforcer vos liens.

 

 

 

Marie Fondatrice de Made in Pet: « Il n’y a rien de choquant d’offrir de tels saveurs quand on aime ses animaux. »

madeinpet_gateau_chien_cupcakesFondatrice de MADE IN PET, Marie Artisane-Pâtissière française est l’unique héritière de la Recette Originale des friandises Pâtissières haut de gamme pour chiens et chats. Passionnée par les chiens et la pâtisserie, elle créa la recette Originale des Cupcakes, gâteaux pour chiens adaptée aux exigences des chiens et des chats d’aujourd’hui. Cette recette est la clé du succès de ses petits gâteaux pâtissiers sains et naturels de haute qualité. Marie l’Artisane-Pâtissière aux doigts de fée à acceptée de répondre à nos questions…

madeinpet patissier chiens chats 2

Bonjour Marie, parlez-nous un peu de vous, comment vous ait venu l’idée de créer Made in Pet ?

Je suis l’unique héritière de la Recette Originale des gâteaux pâtissiers pour chiens et pour chats, créée par ma grand-tante qui vivait aux Etats-Unis dans les années 50. Passionnée par la pâtisserie, je décide de l’adapter aux exigences des chiens et des chats d’aujourd’hui. J’ai créé MADE iN PET… 
Mon chien Tommy est aujourd’hui le testeur officiel de la marque MADE iN PET.
 


madeinpet_laboratoir_fabrication_artisanale

Comment sont fabriqués vos gâteaux et à quel type de clientèle s’adressent-ils ? 

Tous nos gâteaux sont fabriqués à Béziers dans notre laboratoire de fabrication dernière génération, tout inox et de matériel de pointe pour le plus grand respect des chiens et des chats. Nos installations sont à faire pâlir des pâtissiers pour humains. MADE iN PET propose une large gamme de gâteaux pâtissiers sains et très peu caloriques aux saveurs naturelles irrésistibles, pour régaler tous les chiens et chats gourmets et gourmands ! Nous nous adressons à des propriétaires de chiens ou de chats qui sont sensibles à la qualité des produits alimentaires qu’ils donnent à leur animal. Nos gâteaux sont très peu caloriques, de haute digestibilité, composés de saveurs naturelles, d’ingrédients premium, et bien sûr, d’aucun produit interdit aux chiens et aux chats (sans sucre ajouté, sans chocolat, sans lactose, sans levure, sans sel ajouté et sans colorant artificiel).

Quand vous dites que votre recette est validée par des docteurs vétérinaires de renom, pourriez-vous nous donner quelques noms au risque de nous voir penser purement marketing ?

En France, les docteurs vétérinaires sont au même titre que les dentistes et médecins, il est interdit de faire de la publicité, et de les citer, leur porterait préjudice. Néanmoins, ce n’est pas du marketing. Le premier à avoir validé nos recettes est un cabinet important se situant dans le sud de la France. Le deuxième est aussi très connu, il a animé plusieurs émissions de télévision, et se trouve à Neuilly dans les Hauts de Seine.



Que répondez-vous aux personnes qui disent qu’il est inepte d’offrir à son chien des friandises à base de caviar ?

(Sourire) MADE iN PET a décliné ses petits gâteaux en 17 saveurs et le caviar fait partie des saveurs DeLuxe au même titre que le homard et le foie gras qui ont été commercialisés la première fois pour la fin d’année 2016, et qui sont devenus maintenant des saveurs permanentes. Il n’y a rien de choquant d’offrir de tels saveurs quand on aime ses animaux. Nous possédons des saveurs traditionnelles comme poulet, agneau, canard, vanille Bourbon naturelle, une gamme de fruits avec des mixtes comme Framboise/Fraise, Mangue/Fruits de la passion, Noix de coco/Fraise. Des saveurs exquises d’un fruit et d’une vanille comme Fraise/ Vanille, Mangue/Vanille, Banane/Vanille, Pomme/Vanille. Et saumon fumé/Langouste.

La recette artisanal de Made in Pet à traverser l’atlantique, quel est la clé de son succès ?

Les gâteaux MADE iN PET sont vendus par un revendeur en Martinique et nous commençons à recevoir des commandes par notre e-boutique : http://www.madeinpet.fr pour les USA et nous pouvons livrer partout dans le monde. Pour le moment notre succès est plutôt en Métropole. Plusieurs distributeurs commercialisent les gâteaux MADE iN PET. Toutes nos ventes export sont réalisées par notre e-boutique.
  


Vos collections de cupcakes haut de gamme sont-ils aussi consommables par les humains ? 

Tous nos gâteaux sont composés de flocons d’avoine et de farine, d’œufs de poules élevées en plein air, de miel de fleurs de notre région, d’une margarine allégée 100% végétale, de jus de viande, de fruits, de vanille Bourbon ou d’arômes naturels.
Au vu de tous ces ingrédients, il n’y a aucun produit interdit aux Humains c’est pour cela que nous marquons sur nos produits « Aucun produit interdit pour les enfants ».

A l’avenir, Made in Pet pourrait avoir des revendeurs aussi, dans les pays africains émergents, et notamment dans la capitale ivoirienne ?

MADE iN PET serait très honoré de pouvoir commercialiser ses produits dans les pays africains, et pourquoi pas dans la capitale de la Côte d’Ivoire.
 
Donnez-nous une recette simple bio, à base de mangue, pour les propriétaires canins qui vivent en Afrique.

Nous avons déjà une recette Mangue/Passion et Mangue/Vanille qui plait beaucoup. Mais nos recettes sont toutes déposées auprès de l’INPI et ce sont des recettes que nous ne pouvons pas communiquées. MADE iN PET commercialise aussi des préparations d’après la Recette Originale des gâteaux pour chiens et pour chats à découvrir sur notre e-boutique : http://www.madeinpet.fr rubrique à faire soi-même https://www.madeinpet.fr/faire-soi-meme.html.

Fatou Sy : « L’animal de compagnie, un allié bien-être qui m’aide à lutter au quotidien, contre la maladie de ma fille Iman »

Fatou Sy est une jeune mère parisienne originaire du Sénégal. Iman sa fille, une amoureuse des animaux, souffre d’une maladie rare. Les animaux avec lesquels elles vivent toutes les deux, leurs apportent énormément au quotidien. Fatou accepte donc de parler de sa vie avec les multiples compagnons d’Iman, et nous parle également, de sa maladie.

Bonjour Fatou, presentez-vous et parlez-nous de la maladie de votre fille, de quoi souffre t’-elle exactement ?

Bonjour je m appelle Fatou Sy, la maman de la petite 
Iman âgée de 11 ans et demi qui souffre d’une maladie 
Appelée algoneurodystrosphie ou algodystrophie, qui a été détectée suite à
un accident qui s’est passé dans une école il y a deux ans. Elle est allée faire de la natation avec sa classe lorsqu’elle était en CM1. Le maître nageur lui a demandé de sauter dans le petit bassin et son genou à heurté le sol de la piscine, et depuis ce jour , ma fille ne peut marcher que six mois sur douze, les autres mois elle est avec des béquilles. Cette maladie est très handicapante. À cet âge, l’enfant préfère sauter ou courir avec ses copains. Surtout que ma fille est plutôt sportive ! Cette année le médecin du centre de la douleur m’à proposé de mettre Iman dans un centre anti-douleur pendant trois mois, pour l’aider à apprendre à vivre avec cette maladie chronique. En tous cas je ne souhaite à aucune mère de vivre ce que je vis.

FullSizeRender 6Nous savons que Iman est une petite fille qui adore les animaux, comment est né cet amour pour ses amis les bêtes, et combien d’animaux domestiques avez-vous ?

Iman est tombée amoureuse des animaux dés l’âge de cinq ans. Quand elle est partie chez sa tante, qui vit aussi à Paris. Il y avait pleins d’animaux : 1 lapin, 1 chat, 1 tortue et 1 hamster. Iman a commencé à s’occuper des animaux de sa tata tous les jours, et un jour elle m’à dit : « maman moi j’ai trouvé ma vocation, je veux être vétérinaire je suis tombée amoureuse des animaux ». Aujourd’hui elle a 11 ans et demi et elle est toujours 
aussi tendre et fan des animaux. La preuve, nous avons eu 1 cochon d’Inde qui est mort de chagrin quand Iman est partie en colonie, 1 hamster , 2 poissons combattants, 1 tortue qui est toujours la, et 1 chaton dont j’ai dû me séparer parce qu’elle est allergique aux poils de chats mais ça ne l’empêchait pas de le caresser , c’est plus fort qu’elle !

Ou habitez-vous ?

Nous habitons dans le 19 ème arrondissement de Paris.

Vous êtes originaire du Sénégal, comment avez vous perçu cette relation qu’a votre fille avec les animaux, et quelles sont les réactions de votre entourage lorsqu’ils viennent chez vous ?

Oui je suis originaire du Sénégal, et la-bas nous avons l’habitude d être entourés d’animaux. Dans certaines familles au Sénégal, ils ont des moutons, des poulets , et des chèvres dans les cours de leur maison. Je viens moi-même, d’une famille de peuls , qu’on  appelle les grands commerçants d’animaux, et les nomades. En ce qui concerne mon entourage ça leur fais rire , ma mère me dit : « Si t’avais une maison, ta fille te ramènerai tous les animaux du monde », et je lui répond que tant que c’est pas un serpent, il y a pas de souci elle peux me ramener les animaux qu’elle désire !

C’est bientôt la fin de l’année scolaire et l’été, on suppose que Iman et vous-même partirez sous les cocotiers, trouvez-vous facilement des personnes de confiance et dévouées, pour garder vos animaux ?

Quand on pars en vacances on trouve toujours une personne dévouée dans notre entourage, pour s’occuper d’eux en notre absence. Ce qui est rare de nos jours, surtout avec le nombre d’animaux qu’on a ! On est chanceuses ! (Elle rit).

Avoir des animaux de compagnie à la maison, qu’est-ce que cela vous apportent concrètement, à vous et votre charmante petite Iman ?

Avoir des animaux dans mon appartement, c’est du bonheur pour ma fille Iman. Elle est fille unique, et c’est pas toujours facile d’être toute seule… Elle se confie souvent à ses animaux.


Il y a des stéréotypes tels que : avoir des chiens ou des chats à la maison, c’est quelque chose d’ancrée dans la culture européenne, et non dans la culture africaine, que réponds tu face à ce type de clichés ?

Je réponds tout simplement que c’est ridicule ! Car en Afrique nous vivons entourés d’animaux et pas seulement des animaux sauvages. Puis l’homme quelque soit sa couleur de peau est libre de faire ce qu’il veut. En revanche, il est vrai que l’africain à la différence de l’européen, a une approche ou une relation différente avec son animal de compagnie, et cela ne veut pas dire qu’il ne l’aime pas, parce qu’il ne passe pas la journée à le caresser, bien au contraire !

Interview exclusive : Amy Fleuriot & Bee Friedman, créatrices de la marque d’accessoires de mode anglaise pour chiens et chats : Hiro+Wolf

amy-et-bee
Tout à gauche : Amy Fleuriot et son compagnon à quatre pattes Hiro, à droite : Bee Friedman et sa boule de poils Wolf

Amy Fleuriot et l’expert en artisanat, Bee Friedman, se sont rencontrées en promenant leurs chiens, Hiro, un Japonais Shiba Inu et Wolf, un cocktail de terriers, dans les Champs de Londres, une petite parcelle de verdure à l’Est de Londres. La paire a rapidement découvert un amour commun pour le design, les animaux, et l’Afrique, et a converti leurs passions en une marque d’accessoires nommée Hiro + Wolf. La marque qui connaît un succès fulgurant, leurs à value plusieurs interviews sur des chaines télévisées internationales ainsi que d’autres magazines internationaux.

C’est entre deux avions, précisément entre l’Inde et l’Angleterre, que Amy et Bee ont accepté de répondre à nos questions.

hw-logo-nairobi-plain-sq

Abidjan Dog Fashion Magazine : Pourquoi avez-vous créé Hiro + Wolf, et comment avez-vous trouvé l’idée ?

Amy Fleuriot : Bee et moi, nous nous sommes rencontré au cours d’une promenade, dans notre parc du quartier avec nos chiens, Hiro et Wolf. Né en Afrique du Sud, Bee apportait du textile et de l’artisanat à travers le continent, et avait l’œil pour les textiles. Je suis diplômé du London College of Fashion, et je travaillais sur mes propres créations. Étant propriétaires de chiens nous-mêmes, nous avons constaté un grand écart sur le marché des accessoires pour animaux de compagnie qui reflète le choc culturel assez dynamique de l’Est de Londres.

Pourquoi avez-vous choisi ce nom pour votre marque ?

En hommage à nos deux chiens : Hiro et Wolf.

hiro-wolf-dog-collarsLaquelle de vous deux a eu l’idée d’intégrer les accessoires de mode pour animaux dans les collections ?

Nous ne nous en étions pas rendu compte à l’époque, mais la mode était également en train de progresser vers une grande tendance pour les imprimés africains. Partant d’un petit studio au-dessus de la boutique de Bee sur le marché des fleurs de Columbia Road, nous avons commencé à échantillonner nos premiers articles. Ça a été le coup de coeur avec les gens du pays, les choses ont commencé à décoller et nous nous sommes dirigé au Kenya à la source de plus de tissus et avons parlé au producteurs.

Le made in Africa, était-ce un choix ou une évidence ?

bee-friedmann-in-kenyaEn effet, nous continuons à produire nos dessins perlés en collaboration avec un groupe Masaï à Nairobi, et continuons toujours d’acheter notre Shuka et Kitenge saisonnier du Kenya puis notre Shweshwe, toujours aussi populaire en Afrique du Sud. Mais en fin de compte pour notre collection principale, nous avons choisi d’installer notre boutique au Royaume-Uni en raison du plus grand choix de matériel disponible ici. Nous produisons nos colliers perlés au Kenya pour la richesse culturelle des perles Masaï. Les designs traditionnels sont tellement inspirants, et nous aimons la réaction des femmes face à notre concept contemporain sur l’artisanat, en utilisant des combinaisons de couleurs surprenantes ou des formes inhabituelles comme nos accessoires collier ananas. Chaque saison, nous concevons une ou deux de nos propres estampes, imprimées par un atelier certifié Fair Trade sur Mombasa qui fournit la formation et l’emploi à plus de 100 artisans ayant des handicaps physiques. L’atelier produit également de merveilleux bijoux qui nous ont inspirés pour former notre deuxième société : Artisans & Aventuriers. Nous avons maintenant un magasin à l’Est de Londres sous ce nom, où nous vendons des textiles, des bijoux, des paniers et bien sûr nos accessoires pour animaux de compagnie. collection-bijoux

Les africains ont une approche et une relation très différente des occidentaux avec les chiens et les chats. Quelle a été la réaction des kenyans, quand vous leur avez soumis votre projet de fabrication d’accessoires pour animaux de compagnie ?

Tout d’abord, nous travaillons uniquement avec des gens qui sont gentils avec les chiens. En fait, beaucoup de nos fournisseurs au Kenya ont des animaux de compagnie eux-mêmes. Malheureusement, les mauvais traitements infligés aux animaux de toutes sortes sont répandus en Afrique. Nous avons également été réputé pour nous être éloigner des réunions avec des producteurs lorsque nous avons constaté leurs cruauté envers les chiens. Par le passé, nous avons travaillé avec ANAW (réseau africain pour le bien-être animal) qui s’occupe des animaux domestiques et sauvages à travers l’Afrique. Leur travail au Kenya neutralisant les chiens et les chats malades et l’éducation des habitants, est inestimable. 

Marina-Yrime Djedjemel, fondatrice du magazine Abidjan Dog fashion vient de créer une association pour apporter une aide alimentaire et vestimentaire aux sans-abri de Paris et leurs animaux de compagnie, elle met également en place des actions pour lutter contre la rage sur le continent africain, que pensez-vous de cette initiative ?

Nous pensons que Abidjan Dog Fashion Magazine, pour le soutien des propriétaires de chiens sans abri à Paris et la vaccination des chiens contre la rage en Afrique, est important et hautement louable. Nous avons vu combien de premières mains ont apporté leurs soutiens aux sans-abri et leurs chiens à Londres, à travers le Mathew Animal Home, qui exécutent des projets similaires. Nous sommes toujours ouvertes aux idées nobles de ce genre, et sur les moyens de soutenir des initiatives comme celle-ci.

Interview exclusive avec Manny Djahanguiri : Auteure du best-seller Yoga for you and for Dog & premier professeure de DOGA en Europe

Mahny Djahanguiri est professeure de Yoga & Doga diplômé, auteure du best-seller « yoga for you and your dog ». Cette passionnée de Yoga et des canidés, fusionne ses deux passions avec un succès fulgurant à Londres et dans différents pays du globe. Nous l’avons contacté pour vous cette semaine, et elle a acceptée de répondre a nos questions. 

Lumière sur cette enseignante joviale, dynamique, et soucieuse du bien-être de l’homme et des animaux de compagnie.

Doga Mahny
Mahny Djahanguiri, Professeure de Doga en Europe

Abidjan Dog Fashion magazine: Qui est Manny Djahanguiri ? 

Je suis irano-suisse, enseignante de Yoga depuis maintenant presque 8 ans, auteure d’un Best-seller, et la première professeure de Doga en Europe depuis 2012.

Qu’est-ce que le DOGA? 

Le Doga c’est du Yoga pour vous et votre chien. C’est un cour de yoga classique et á la fois original car il l’implique des animaux de compagnie.

Quand as-tu commencé à pratiquer et à enseigner le Doga?

Ce n’est que bien plus tard après mon diplôme de professeur de yoga, que j’ai intégré les chiens dans mes cours de yoga, appelés Doga (Dog & Yoga). Je n’ai pas  vraiment décidé de devenir professeur de Doga, cette profession n’existait pas à ce moment (en 2009). En 2012, en amont avec mes études, je travaillais avec des enfants vulnérables pour lesquelles j’utilisais le Doga comme thérapie. Tout est parti de là! Et depuis mon amour pour les chiens et pour le yoga est indissociable. Je trouve cela tellement plus convivial et amusant! La plupart des petits chiens qui pèsent moins de 8 kilos agissent différemment selon leurs poids, et les gros molosses sont plutôt décontractés, voir détendus á la fin d’un cours. Ils nous servent aussi de traversins (elle rit).

Doga class to London Abidjan Dog Fashion

Qui peut participer au cours de Doga, il y a t-il des races qui sont interdites à l’inscription de tes cours, et ou se déroule tes cours?

Tout le monde peut participer au « Doga class » Les enfants- les adultes. Les cours se déroulent à Londres. Toutes personnes qui aime les chiens, et n’a pas peur d’être « léché » sur le visage! Toutes les races de chiens également, sont les bienvenus à partir de 8 mois, tant qu’ils sont sociables, vaccinés, et qu’il n’essayent pas d’avoir des bébés (rires)!  

 Y-a t-il beaucoup de participants, si oui, combien en moyenne ?

 Il n’y a généralement pas plus de 8 humains et 6 chiens, car cela pourrait être un peu désastreux avec trop de chiens au niveau des bonnes énergies et de l’ambiance qui est assez sympathique en général. Je veux contenir l’énergie positive dans la salle.

 Justement en parlant d’énergie, énormément de propriétaires canins ou félins pensent que les animaux de compagnie absorbent nos énergies négatives, qu’en penses-tu?

Totalement vrai! Par exemple, dans mes cours, l’accent est mis avant tout sur l’énergie des propriétaires et le bien-être, puis vient le chien. Lorsque le propriétaire est nerveux le chien est nerveux. Voilà pourquoi avant que nous puissions associer le chien dans nos poses de yoga, nous devons nous concentrer par la méditation, la respiration et la visualisation à la terre. Pendant ce temps, les chiens peuvent faire connaissance entre eux et parcourir la salle librement.

 Manhy Djahanguiri pourrait-elle se rendre en Afrique pour y donner des cours, notamment en Côte d’Ivoire?

Bien sûr, pourquoi pas!  Je serais ravie de voir le monde et les différentes cultures découvrir les bienfaits du Yoga avec les chiens. Je suis revenue récemment de l’Indonésie, où j’ai organiser un événement: un atelier de Doga et la signature de mon livre « Yoga for you and your Dog », dans le plus grand centre commercial de Jakarta avec plus de 100 yogis et leurs chiens. Alors oui, pourquoi pas ?!

Doga Indonesia

Quelles conseils avez vous à donner pour ceux qui veulent pratiquer ou devenir enseignant de DOGA?

Si vous avez la volonté de pratiquer le Doga, mais qu’il n’y a pas encore de cours dispensé dans votre pays, vous pouvez vous procurez mon livre « dota – yoga pour vous et votre chien » via le site Amazon.fr. Vous pouvez également vous abonner à Dogamahny ma chaîne YouTube, afin de pratiquer à la maison. Devenir enseignant est tellement difficile pour beaucoup, qu’il n’y á seulement qu’une poignée de pionniers dans le domaine, qui forme les enseignants. Et pour l’instant, je suis le premier professeur de  Doga en Europe, mon style est totalement différent des professeurs américains. Mon mode de fonctionnement se base essentiellement sur la relation et le bien être des humains avec leurs chiens. Mais avec un peu de chance, l’année prochaine je formerais, d’autres enseignants de Yoga pour des » Doga Teachers » qualifiés! Best-seller Yoga for you and your Dog

Toutes les informations sont sur mon site: http://www.dogamahni.co.uk

Merci d’avoir répondu aux questions d’Abidjan Dog Fashion Magazine, sachez que les ivoiriens espèrent que vous serez très prochainement en Côte d’Ivoire afin de leurs faire découvrir le Doga.

Mahny Djahanguiri for Abidjan Dog Fashion